27 novembre 2021 : notre RDV de travail d’automne


Nous vous invitons à notre journée du samedi 27 novembre à Aubagne, Centre de loisirs Les Espillères, 1500 chemin des Espillières, Aubagne
Le plan d’accès est en pj.
Les pbs de transport par train peuvent se gérer en m’appelant zero6 87 77 25 5trois
Accueil : 9h00. Démarrage 9h30. Fin des travaux vers 16h30 – 17h00
 
Merci de vous inscrire dès que possible pour faciliter la  préparation de notre journée : par mail, sms,  tel.
————
Notre dernière réunion de ce printemps fut un zoom création.
Nous avons tous le besoin de nous revoir « en vrai » en cette fin d’année !
Un petit collectif a imaginé un déroulement pour cette journée :
a) un temps pour faire et refaire mieux connaissance  au plan professionnel 
Pour dire nos bonheurs et nos inquiétudes quant à notre travail, aux institutions où nous travaillons.
Un temps pour penser à notre congrès GFEN qui se déroulera en 2021.
Quelles pistes de travail impulser pour une Education Nouvelle qui prenne à bras le corps le monde de demain.
b) un atelier de création façon Provence : « le triomphe par le ratage même » en lien avec Henri Michaux

1 – un atelier d’arts plastiques « Le triomphe par la ratage même » 

« Les hommes, modestes démiurges, ne créent pas à partir de rien. Ils agissent toujours dans un face à face avec la matière et le monde. Ils oeuvrent avec et contre ce que qui leur a été donné, ce qu’ils ont pris ou prélevé. Pour le plasticien, les interlocuteurs se nomment bois, galets, terre, sable, pierres, liants, encres, gouaches, pigments, acryliques, toile, cartons, papiers de toutes sortes, objets récupérés, substances organiques, etc. Dans ce corps à corps avec eux, le plasticien fait usage de la matière mais peut-il affirmer la maîtriser ? Il négocie avec elle mais que sait-il des conséquences parfois inattendues de ses gestes ? Il projette. Il planifie. Mais surtout il espère que, de cette fréquentation agissante, il sortira finalement étonné, transformé, voire débordé, riche de nouvelles découvertes et de nouvelles émotions.  (…) 

(…) Avec Henri Michaux on explorera un rapport inhabituel à la notion de ratage. Dans l’atelier on abordera la question du travail à mener sur soi-même pour accepter la matière indocile.  Ce moment des démarrages, des commencements, de l’entrée en création sera donc vu sous l’aspect philosophique et esthétique et non comme une affaire d’exercices, d’entraînement ou de pré requis à réunir avant de commencer mais de ??? (À suivre ce week-end) (extraits de Pratiquer le dialogue arts plastiques – écritures. (Voir http://gfenprovence.fr/dossier/textes-a-lire/livres/)

 

2- un temps d’échange sur nos actuelles questions chaudes en matière d’éducation 

L’éducation nouvelle s’est toujours voulu en rupture avec ce qui nous empêche de penser ensemble, de nous co-former, de construire notre devenir professionnel et citoyen….

3 ) une réflexion sur notre calendrier 2022 :   quels modes de travail et quelles journées et ou zoom imaginer ? 
 
————
 
Nous accueillerons des personnes qui ne connaissent pas forcément l’éducation nouvelle façon 13 !
« Tous chercheurs, tous créateurs, tous capables (ensemble) !
————–
 
Merci de prévoir  
Repas un plat simple à partager au moment du repas
Travail : un doc, livre, photo, production X ou Y, objet, flacon, dossier, etc. pour la fresque de démarrage que nous mettrons en place  et qui nous permettra de nourrir nos échanges. 
Une tenue style « arts plastiques »
Bien cordialement 
 
Le GFEN 13 (Betty, Magali, Anna, Soraya, Aissa, Michel et quelques autres autour de nous)
———
Pj : le plan d’accès